On n’est pas sérieux quand on a 104 ans !

Et si vivre en EHPAD n’était pas si dramatique qu’on imagine ?

Et si c’était possible de bien vivre en EHPAD ?

 

C’est cette première ligne au dos du Livre de Delphine Dupré-Lêvèque qui a tout de suite attiré mon attention, mon intérêt, et mon envie d’aller à sa rencontre !

Une riche idée ! Parce que, tout d’abord, Delphine est une très belle personne ! Docteure en anthropologie, cette ethnologue a passé de nombreuses heures aux côtés de résidents d’EHPAD, pour partager leur vie ordinaire, raconter la richesse des échanges et des vies qui s’entrecroisent dans les structures d’accueil pour personnes agées, qu’elle appelle joliment des villages !

 

 

Delphine travaille depuis trente ans avec les EHPAD. Elle a notamment écrit Une ethnologue en maison de retraite ou le guide de la qualité de vie. 

Donner une image positive des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes

Et pour ce faire, quoi de mieux que d’y passer le plus de temps possible, au contact et à la rencontre des résidents, mais aussi des membres du personnel et des familles ! Delphine pousse la personnalisation en surnommant les résidents en fonction de leur rôle, de leur caractère, de leurs caractéristiques… Bref, de la place qu’ils occupent au sein de la société et de la structure. Ce qui les définit. On part donc à la rencontre de Madame Accueil, Madame Sourire, Monsieur Humble et les touchants Monsieur et Madame Inséparables !… pour n’en citer que quelques uns.

Au travers de ces portraits, Delphine vient mettre en lumière et valoriser toutes les bienfaits de la vie en EHPAD… et va jusqu’à avancer que parfois, l’entrée en EHPAD est une meilleure solution. Contrairement à ce que beaucoup pensent, l’EHPAD n’est pas du tout un lieu où l’on abandonne ses vieux parents. Mais un endroit qui peut permettre à l’aidant comme à l’aidé de retrouver autonomie et sécurité. 

Derrière chaque portrait de résident,  on trouve une vie, une  histoire…

 Viens chez moi, j’habite dans un EHPAD est un livre délicat, finement illustré de moments de vie partagé entre les résidents, avec les familles, et aussi avec les membres du personnel. On y trouve des histoires personnelles, des destins incroyables… au quotidien, on partage des expériences ordinaires, comme un petit déjeuner, un rendez-vous chez le coiffeur, un cours de cuisine… Car en EHPAD comme ailleurs, la vie continue. Et parce que vieillir c’est vivre, rien de moins ! Et toujours rester acteur de sa vie !

Un remède contre l’EHPAD bashing, un joli livre préfacé par Michèle Delaunay


%d blogueurs aiment cette page :